fbpx
Print Actu
Un café avec… Audrey FONTERME

Date

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur skype

Bonjour Audrey, peux-tu te présenter et nous présenter ton activité ?

Avec plaisir ! Audrey FONTERME, 37 ans, Graphiste en communication de formation, j’ai rapidement évolué vers le monde de la signalétique (étude et design) et du design graphique adapté à la décoration murale, le wall design, deux secteurs dans lesquels je possède aujourd’hui presque 15 ans d’expérience, en entreprise ou en indépendante.

J’exerce aujourd’hui à mon compte une activité « hybride » que je décline en 2 identités :

  • MATTERA Studio qui est la partie signalétique et design graphique mais aujourd’hui essentiellement liée à la décoration murale puisque mes domaines d’expressions sont la création de fresques murales numériques pour les ERP et les établissements privés.

  • Atelier MATTERA, qui correspond à la partie rénovation de mobiliers et accessoires vintage à destination surtout des particuliers mais aussi des professionnels tels que les décorat.eur.rice.s d’intérieur, les hôtels, les maisons d’hôtes… Je modernise et personnalise des meubles notamment grâce à des techniques connues du monde des arts graphiques comme l’adhésif ou le papier peint en complément d’une rénovation artisanale type sablage ou peinture.

Comment expliques-tu ces deux univers si proches et pourtant encore tant éloignés ?

La signalétique et le wall design sont deux moyens d’expression pour un lieu, mais les espaces de vie sont aussi intimement liés aux mobiliers qui les composent. Cependant aujourd’hui la plupart des architectes pensent « moderne, tendance, actuel.. » pour leurs équipements, en oubliant l’impact écologique que cela peut avoir d’acheter à chaque fois du neuf. Mais pour l’avoir entendu les archis n’aiment pas trop l’aspect « brocante » ! D’où la « séparation » de mes deux activités pour une lecture plus claire. Selon le besoin, je peux faire l’un et/ou l’autre.

Quel a été ton cheminement pour arriver à cette double activité?

Depuis de nombreuses années, je crée des cahiers de tendances, d’univers graphiques mais aussi avec des recherches de matériaux, pour créer une identité, une ambiance qui soit la plus globale possible.

Je trouvais que le mobilier était un peu laissé pour compte dans l’aménagement de certains lieux et que parfois toutes les décorations se ressemblaient. A titre personnel, j’aime les vieux meubles en bois, les brocantes. J’adore chiner des objets qui été créé avec un savoir-faire particulier, qui ont traversé des vies, les émotions qu’ils transportent peuvent continuer d’émouvoir si on leur donne de nouvelles perspectives.

Aujourd’hui je me dis, dans ces projets de lieux auxquels je souhaite imprimer ma créativité, pourquoi ne pas réintégrer des mobiliers anciens que l’on personnalise en les rénovant avec du cachet et avec une volonté de pérenniser une matière et une histoire. (C’est d’ailleurs la racine de MATTERA : MATTER et ERA, la matière (mais aussi la question, le sujet) et l’ère, l’époque.)

Il s’agit d’une niche personnelle, ou d’une tendance que tu vois émerger ?

Je pense que c’est en fait ma manière de travailler, souvent sur plusieurs terrains d’expression à la fois ! Ma créativité m’emporte où je on peux jouer.

Lorsque je fais du design signalétique, je ne crée pas des plaques pour les murs mais je recherche des matériaux, des formes qui s’intègrent, je raconte des histoires, je trouve des matières pour communiquer avec le lieu, son vécu, son architecture.

Lorsque je rénove du mobilier je tente de ne pas dénaturer complètement son style. Moderniser oui, mais surtout révéler la beauté du travail d’antan (une passion pour les années Art Nouveau et Art Déco !)

C’est un projet particulier de décoration d’une résidence senior qui m’a donné l’envie de connecter ces deux passions. J’ai donc décidé de faire vivre ces deux casquettes dans une offre plus complète et qui se veut au final transversale. Décors muraux, objets de seconde main et rénovation de mobilier à destination des particuliers et des professionnels accueillant du public.

L’un peut accéder à toute l’offre du monde de l’impression numérique, l’autre peut se reconnecter au travail artisanal, à l’aspect unique d’un élément de décoration.

J’aime concevoir mes projets pour des lieux de vie, de travail mais avant tout des lieux d’échange. J’aime cette mixité des usages et des émotions, on parle d’Ephad qui ressemblent au cocon d’un hôtel, de mur qui peuvent reprendre aussi bien de l’impression numérique que l’accrochage d’un tableau en point de croix.

Chaque personne créative possède son style, et la créativité en soit est plus une zone d’expression qu’une niche, ce qui paraitrait un peu restrictif.

Il est aujourd’hui possible de communiquer et d’apporter des décors, une ambiance et des émotions à tout ce qui compose notre environnement par les murs comme par les objets. C’est ma nouvelle direction créative !

En créant cette activité, en te relançant à ton compte une nouvelle fois, affirmes-tu une volonté de franchir de nouvelles limites ?

Nous faisons partie d’un grand ensemble de métiers créatifs, pourtant on simplifie et codifie les personnes en fonction des tâches que composent leur emploi.
On pense : un métier – une tâche – une personne.

Ça n’est pas ma vision. Je suis plutôt multiple, alors souvent ça ne rentre pas dans une boîte !

On impute souvent beaucoup de maux à notre génération mais probablement que ce qui la définie est qu’elle se crée peut-être hors cadre et alors on a la possibilité de revisiter nos emplois, on créé nos jobs et on y lie nos passions.

Pour approfondir:

Partagez un café avec Audrey Fonterme

Découvrez:

MATTERA Studio– Wall design & signalétique

www.matterastudio.fr

Atelier MATTERA – Créations murales / Meubles & Objets d’émotions

@ateliermattera sur Instagram & Facebook

admin
Author: admin

PLUS
d'articles

error: Content is protected !!