fbpx
Print Actu
Un café avec… Manoël Savall -Unanim Recrutement

Date

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur skype

Les lundis nous vous proposons, le temps d’un café, une rencontre, une visite, un échange, sur un sujet en lien avec le secteur.

Aujourd’hui nous partageons un moment avec Manoël Savall, spécialiste du recrutement dans l’industrie et l’impression numérique pour comprendre entre chômage de masse et profils « pénuriques », le grand écart entre recherche d’emploi et recherche de candidats..

 

Print Actu : Peux-tu te décrire en quelques lignes et ton rôle chez UNANIM Recrutement :

Manoël Savall : Je suis co-fondateur et Consultant au sein du cabinet UNANIM Recrutement. Je développe et j’accompagne un réseau de clients issus de divers domaines d’activités dans leurs problématiques de recrutement. L’idée étant d’être au plus près de leurs environnements et leurs métiers afin de les aider à mieux recruter. Je pilote l’ensemble du process : de la compréhension du besoin, à la sélection / l’audit des profils jusqu’à l’intégration des nouveaux collaborateurs.


PA : Qu’est-ce qu’un Cabinet de Recrutement et quelles sont les spécificités liées au recrutement de métiers techniques

MS : Il y a plusieurs types de cabinets de recrutement: de l’agence d’intérim au cabinet de chasse ! Il y a des fonctionnements et un accompagnement qui peut s’avérer très différents. Chez Unanim, on se dit « artisans du recrutement », on fonctionne en tandem Consultant / Chargé de Recherche afin d’avoir un vrai pôle dédié et formé purement à la recherche et à la pré-sélection de candidats. Au fil des années, nous avons recrutés de nombreux profil techniques très « pénuriques », notamment dans l’industrie, ce qui nous a obligé à mettre en place des méthodes de recherche poussées avec des outils et des technologies qui évoluent chaque jour ! 

PA : Combien de personnes interviennent sur un recrutement ?

MS : Chez Unanim, 2 personnes interviennent sur un processus de recrutement, le fameux tandem Consultant / Chargé de Recherche.

PA : A quoi ressemble un processus de recrutement ?

MS :Une fois que le Consultant est missionné pour la recherche d’un profil, le Chargé de Recherche pilote la recherche de candidat au sens large : diffusions d’annonces, veille marché et approches de profils. Il va ensuite présélectionner par téléphones les profils intéressants, puis fixer les plus pertinents en entretiens avec le consultant qui les rencontrera pour un entretien plus approfondit avant de les présenter ou non au client. Et cela jusqu’à trouver le bon : celui qui sera intéressant, intéressé et disposé à changer à ce moment-là !

PA : Peux-tu nous décrire ton rapport avec le secteur de l’impression numérique, en quoi diffère-t-il d’autres secteurs ?

MS : Unanim a un lien fort avec les fabricants de machines industrielles de façon globale, ce qui nous a permis de développer une très bonne compréhension des environnements techniques au sens large. Le secteur de l’impression numérique est fidèle à l’industrie et nécessite des compétences techniques qui sont rares et souvent difficiles à trouver que ce soit pour les fonctions techniques ou, depuis peu, pour les fonctions commerciales et supports.

PA : Quel sont les profils les plus recherchés ?

MS :Depuis plusieurs années maintenant, on remarque de façon récurrente que les profils liés au web, à la maintenance et à la conception industrielle sont particulièrement pénuriques et très sollicités.

PA : Qu’est-ce que cela signifie techniquement ?

MS : Il y a un décalage entre la formation professionnelle et les besoins des entreprises donc cela crée une pénurie sur certains postes notamment les métiers techniques car les filières professionnelles ont été dévalorisées pendant des années.

Il y a également une mutation des emplois, des métiers se créent tous les jours et on sait que plus de la moitié des emplois qui existeront dans 10 ans n’existent pas aujourd’hui*. Il faut donc savoir s’adapter, s’informer, s’équiper des bons outils et parler le même langage que nos interlocuteurs, clients comme candidats.

PA : Cela modifie donc la manière de « chasser » un(e) candidat(e)?
MS : Oui clairement, l’époque ou le cabinet ouvrait l’annuaire des anciens d’une école pour les contacter un par un est clairement révolue. De même que la facilité que l’on avait il y a encore quelques années sur les réseaux sociaux professionnels. Linkedin et autres réseaux sont saturés, les profils ne sont pas ou peu lisibles à cause des algorithmes et quant aux descriptifs de poste, ils sont illisibles . On doit faire un véritable défrichage, et cela permet aussi à notre métier de se démarquer. Plus nous « défrichons », plus nous rencontrons de profils, plus nous sommes pertinents pour des entreprises qui parfois hésite à engager un cabinet de recrutement.  


PA : Un conseil pour une entreprise qui cherche à recruter en ce moment ?

MS : Il y a un « rapport de négociation » s’est inversé depuis quelques années et que ce sont maintenant les candidats des profils en pénurie (en tout cas les meilleurs dans leur domaine) qui choisissent leurs futurs employeurs.
Il faut donc réfléchir et mettre en valeur ce que l’entreprise peut apporter au candidat au-delà de la course à la rémunération. Il faut « parler vrai » aux candidats, que ce soit concernant l’environnement de travail ou les missions, les possibilités d’évolution. Les profils « mercenaires », ceux qui recherche uniquement la rémunération, ne restent jamais longtemps dans l’entreprise et ne peuvent pas être une option à long terme. Il est essentiel que ce qui est présenté aux candidats pendant les entretiens corresponde vraiment à la réalité du quotidien dans l’entreprise.

PA : Et pour un candidat?
MS: Au delà de tous les conseils lus et relus, je pense que se faire connaître des cabinets est essentiel. C’est gratuit, et cela permet d’être visible et listé(e) par les recruteurs, qui proposent même des pré-entretiens pour connaître le/la candidat(e) et accélérer les processus à venir. Une fois sur le haut de la pile, tout est plus simple.

PA : Merci Manoël.
MS: Très bonne journée!

 

Pour aller plus loin nous vous proposons  donc les liens suivants:

Le contacter pour prendre un café : Manoël Savall
Découvrir le cabinet: Unanim Recrutement

 

Sources de données sur l’emploi en 2030:
http://www.emploiparlonsnet.pole-emploi.org/articles/la-quasi-totalite-des-emplois-de-2030-nest-pas-connue-aujourdhui/

https://www.lefigaro.fr/conjoncture/2017/07/17/20002-20170717ARTFIG00212-une-etude-affirme-que-85-des-emplois-de-2030-n-existent-pas-aujourd-hui.php

 

print-actu
Author: print-actu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PLUS
d'articles

error: Content is protected !!