fbpx
Print Actu
15 Informations pour maîtriser votre stratégie digitale sur Linkedin

Date

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur skype

Indispensables dans la promotion digitale de votre entreprise, Linkedin est un pourvoyeur de contacts professionnels sans fin. Utilisé comme il se doit, il est un redoutable relai de vos contenus et actualités. Il est pourtant parfaitement contre-productif si utilisé à mauvais escient. Voici 15 informations à connaître pour utiliser et maîtriser votre stratégie digitale sur Linkedin.

1. Seules vos connexions LinkedIn voient vos publications

À moins que votre profil LinkedIn ne devienne extrêmement populaire parmi vos propres connexions au 1er degré, ne reçoive de nombreux commentaires, ne soit apprécié, partagé et ne finisse par figurer dans l’Impulsion (Le Pulse de Linkedin). Si vous publiez uniquement, et directement sur Linkedin, sur le long terme vous aurez perdu votre temps.

Selon la politique de publication de LinkedIn :

« Les articles longs de haute qualité, déterminés par notre algorithme et d’autres variables, peuvent être distribués au-delà de vos connexions et de vos adeptes, par des canaux tels que LinkedIn Pulse et les courriels. Cependant, nous ne pouvons pas garantir que cela se produira. »

Donc, encore une fois, à moins que vous ne soyez un influenceur très bien connecté, les chances de devenir viral sont très faibles. Et, de la même manière que les posts Facebook sont vus par 6% de vos « Followers », les billets de blogs LinkedIn ne sont vus que par 5-10% de vos connexions sur le fil d’actualités.

2. Vous travaillez pour LinkedIn et non pas pour votre entreprise (et vous n’êtes pas payé)

Le SEO (Search Engine Optimisation) est une stratégie de marketing numérique visant à augmenter le trafic organique vers votre site web. Et à l’heure actuelle, Google exigeant un contenu actualisé, des blogs cohérents et une interaction avec les utilisateurs, le marketing de contenu est la meilleure stratégie de génération de trafic possible.

Votre public est désireux d’écouter votre expertise et a beaucoup de problèmes ou de questions que vous pouvez résoudre. Le problème, c’est que si vous résolvez ces problèmes via des post directs sur LinkedIn, vous rendez un service à LinkedIn (en fait, beaucoup de services) :

  • ils obtiennent du contenu gratuit
  • ils obtiennent un contenu régulier
  • ils obtiennent plus de pages indexées sur Google
  • ils attirent davantage de trafic organique
  • ils augmentent le temps passé par visite
  • ils augmentent l’interaction des utilisateurs
  • ils diminuent le taux de rebond (personnes quittant LinkedIn après la première page)
  • ils augmentent les ventes de leurs produits haut de gamme
  • ils augmentent les chances que les utilisateurs reviennent sur LinkedIn  
     
    Vous commencez probablement à comprendre quel est le problème. Vous pourriez passer le même temps à transformer ce qui précède et imaginez maintenant:
  • votre site web reçoit un nouveau contenu
  • votre site web reçoit un contenu régulier
  • votre site web obtient plus de pages indexées sur Google
  • votre site web attire plus de trafic organique
  • vous augmentez le temps passé par visite sur votre site web
  • vous augmentez l’interaction des utilisateurs sur votre site web
  • vous diminuez le taux de rebond sur votre site web
  • vous augmentez les ventes
  • vous augmentez les chances que les utilisateurs reviennent sur votre site

3. Vous ne pouvez pas capturer de leads

Nous avions déjà évoqué ce problème vis-à-vis des marketplaces

Il existe deux façons de capturer des leads via un blog. Vous pouvez offrir quelque chose en échange de leur adresse électronique – ou vous pouvez « pixelliser » vos lecteurs et faire de la publicité de retargeting.

Or comme les autres plateformes on peut dire qu’avec LinkedIn, vous ne « possédez » pas le trafic et vous ne pouvez rien en faire (LinkedIn le peut !).

L’objectif numéro 1 du marketing de contenu est de capturer des pistes qui appartiennent à votre public cible. Si vous ne le faites pas, il est inutile de publier. Et si vous ne pouvez pas le faire parce que vous ne pouvez pas placer de code sur un post LinkedIn.

4. Vous ne pouvez pas faire de référencement

De petits éléments tels que le titre du blog et la méta-description peuvent faire une grande différence entre une impression (quelqu’un qui a vu le résultat de la recherche sur Google Search) et un clic (quelqu’un qui a vu le résultat de la recherche ET a cliqué).

Si vous ne passez pas assez de temps sur les titres de vos propres sites web et les méta descriptions car vous pensez qu’elles ne sont pas vitales, qu’elles ne vous aident pas à vous positionner et qu’elles ne contribuent pas à vos ventes, vous pouvez nous contacter, on sera heureux d’échanger avec vous.

Revenons à LinkedIn, et c’est précisément parce que vous n’êtes pas propriétaire du blog LinkedIn que vous ne pouvez pas définir son titre SEO et sa méta-description. Vous ne pouvez pas non plus faire beaucoup d’autres choses qui comptent encore dans le monde du référencement : les balises d’image, les titres, l’URL de la page, etc.

Que vous soyez ou non un expert en SEO, LinkedIn ne vous permet pas d’optimiser l’article du blog.

5. Vous ne pouvez pas utiliser Google Analytics

Le marketing numérique n’est pas du « marketing » sans statistiques et analyse de sites web. Il difficile d’évaluer si une publication de blog est réussie ou non, si elle capte des leads ou non, si elle convertit des leads en prospects et des prospects en acheteurs… sans Google Analytics.

Oui, vous obtenez le nombre de vues et de partages – mais nous savons que cela n’est pas utile pour évaluer le marketing de contenu.

En outre, il n’est pas recommandé d’acheter du trafic via une publicité PPC ou Facebook et de s’attendre à NE PAS suivre les statistiques.

La sauce secrète d’un marketing réussi est de « connaître ses chiffres », mais le fait de bloguer sur LinkedIn vient de rendre cela impossible.

6. Vous avez un problème de duplication de contenu

Nous observons nombreuses personnes copier/coller leur billet LinkedIn sur le blog de leur site web (ou inversement). C’est l’erreur numéro 1 pour Google !

Vous ne pouvez pas dupliquer le contenu. Point final. Google peut pénaliser votre site web à cause de cela… donc quand vous publiez votre contenu sur LinkedIn, vous donnez à LinkedIn les « droits » de posséder ce contenu et personne ne peut théoriquement le dupliquer.

7. Vous ne pouvez pas modérer les commentaires

Nous avons déjà vu que vous n’êtes pas propriétaire de votre contenu, de votre trafic – et que vous n’avez pas non plus de contrôle sur les commentaires.

Vous ne pouvez pas les approuver, les rejeter, les marquer comme spam, connaître leur adresse électronique pour en assurer le suivi et vous connecter directement à eux. De plus, à moins que vous ne soyez mis en vedette par Linkedin, les commentaires proviendront principalement de vos connexions existantes… à quoi bon ?

8. Vous ne pouvez pas améliorer la conception graphique

La raison en est simple : si vous n’avez aucun contrôle sur le contenu, vous n’avez pas non plus de contrôle sur la conception. Mais pourtant vous êtes un/e professionnel/le des Arts Graphique, votre créativité est votre marque de fabrique !

Et si vous vouliez transformer le blog en un modèle pleine largeur ? Ou ajouter une bordure dans la barre latérale droite ? Ou peut-être changer l’arrière-plan ?

Vous êtes ici relayé au même rang que les miliers d’autres professionnels postant sur Linkedin !

9. Vous n’êtes pas le seul blogueur sur LinkedIn

Pourquoi publier votre blog sur LinkedIn alors qu’il y a 332 millions de membres supplémentaires sur le même espace ?

Sur votre propre blog, il n’y a qu’un seul auteur, une seule voix, un seul expert : vous. Voici pourquoi vous devez investir du temps dans votre propre marketing de contenu plutôt que de faire publier directement votre blog sur une plateforme très fréquentée.

10. Vous n’obtiendrez pas plus de connexions

Rappel d’un paragraphe précédent, lorsque le post de LinkedIn est publié, seuls vos liens de premier degré le voient.

S’ils l’apprécient et le partagent sur Linkedin, vous recevrez plus de lecteurs. MAIS vous ne pouvez pas vous connecter avec des utilisateurs de LinkedIn qui ne vous connaissent pas (c’est leur politique)… Donc vous ne pouvez pratiquement pas augmenter votre audience. Nous allons développer ce point au point 11.

11. Vous ne pouvez pas élargir votre public

L’intérêt de publier sur votre site web est de pouvoir attirer des prospects qui appartiennent à votre marché cible. De répondre à une problématique qui permettent d’enrichir la fréquentation de votre site web.

Malheureusement, avec les publications directes sur LinkedIn, vous ne pouvez tout simplement pas attirer des prospects au quotidien. Vous ne créez pas un atout pour votre entreprise, vous donnez simplement à LinkedIn du contenu de valeur gratuitement.

L’absence d’atouts: pas de billets de blog sur votre site web – signifie que vous ne pouvez pas développer votre propre audience. Vous développez celle de LinkedIn.

12. Autorité, Autorité, Autorité

Comme pour l’article sur les plateformes et autres marketplaces, aucun d’entre nous ici n’est un influenceur mondial.

En effet, il est difficile de trouver une voie au sein des millions d’utilisateurs. Conséquence directe : tenir un blog sur le site web de votre entreprise vous aide à vous positionner comme un leader d’opinion.

Vous êtes le porte-parole de l’entreprise, le fondateur, le PDG, la « voix ». Les gens vous font confiance, aiment ce que vous écrivez, laissent des commentaires et établissent un lien avec vous. Mais sur votre propre site web.

Sur un billet de blog LinkedIn, c’est assez difficile. En effet, les lecteurs donnent de l’autorité à « LinkedIn », et ensuite (peut-être) à vous.

13. Pas de backlinks ?

L’une des principales stratégies de référencement consiste à obtenir autant de liens tiers pertinents que possible vers votre site web. Ce pourquoi a été créé Print Actu. De plus, grace aux « backlinks », plus vous pouvez obtenir un bon classement, car Google sait que votre site web a une bonne réputation.

Si ce « super site » renvoie au vôtre, Google sait que votre site est « super » aussi.

Avec LinkedIn, non seulement vous passez à côté des backlinks, vous améliorez la réputation de votre site web, vous gagnez en visibilité, mais vous identifiez également votre marque lorsque des sites web tiers renvoient vers le blog.

C’est mieux expliqué ici. En tant qu’auteur de blog, spécialiste de l’impression numérique, de contenu, propriétaire d’entreprise, quel lien préféreriez-vous voir:

www.votre-site.com/votre-contenu
OU
https://www.linkedin.com/pulse/contenu-x

14. Tout peut être supprimé à tout moment

LinkedIn étant l’éditeur. Il décide si votre profil, page entreprise, publication sont publiés, s’ils doivent être modifiés ou s’ils doivent être supprimés.

Vous n’êtes pas entièrement libre de dire ce que vous pensez. Sur votre propre blog, vous possédez la plateforme et la « voix ». Vous pouvez dire ce que vous voulez.

15. Réaliser un bon post Linkedin

Voilà, on arrive donc à la 15e des 15 informations pour maîtriser votre stratégie digitale sur Linkedin.

Comment réaliser le post Linkedin qui serve également votre entreprise?

En 5 étapes:
1- Publiez votre article/actu/info sur votre propre blog, votre site, votre propre support en ligne quel qu’il soit
2- Collez le lien ou tapez l’URL de votre article dans le champ de texte.
3-Vous pouvez ajouter un commentaire facultatif (jusqu’à 1 300 caractères) à votre post, identifier des collaborateurs, entreprises ou clients
4- Sélectionnez les personnes avec qui vous souhaitez partager la publication.
5- Cliquez sur Publier.

Besoin d’optimiser votre stratégie digitale, lire également :
Les Marketplaces menacent-elles votre business?

Vous souhaitez améliorer la visibilité de vos contenu?
Se référencer sur Print Actu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PLUS
d'articles

error: Content is protected !!